Mercredi 12 mai 2021

Le nucléaire assure

Une réflexion du Commissaire Européen à l’énergie, G. Öttinger (de la CDU allemande) est passée presque inaperçue ces dernières semaines.
Presque ? Pas en Allemagne.En effet, M. Öttinger veut obliger chaque centrale nucléaire à s’assurer en responsabilité civile, comme doit le faire chaque vulgaire conducteur de voiture, chaque éolienne ou panneau solaire.
Le géant allemand de la réassurance, Munich Ré, s’est félicité de cette décision en annonçant que c’était au final aux consommateurs de payer l’assurance du risque nucléaire, et non au contribuable. Ainsi en cas d’accident nucléaire, les dommages causés à l’environnement, les coûts de l’évacuation et indemnisation des habitants du périmètre endommagé seraient payés par une assurance (privée ou publique) et non par l’exploitant ou bien souvent – dès lors qu’il aurait déclaré faillite – par l’État.

En effet, si on prend le cas des dommages liés à Fukushima, ceux-ci s’élèvent à 160 milliards d’euros, bien loin de l’actuelle couverture mutualisée des exploitants de centrales nucléaires en Allemagne (25 Mrd). En France, les centrales sont assurées pour la somme de 100… Millions d’euros chacune !

Autant dire qu’exiger une assurance par centrale à hauteur par exemple de 100 milliards reviendrait cher, très cher. Les professionnels de l’assurance estimeraient eux-mêmes le risque.
Petit calcul à leur place : à raison de 3 accidents nucléaires en 40 ans dans le monde pour 500 réacteurs nucléaires, le risque moyen par réacteur est de 1 chance sur 6.000. Assurer 100 milliards par réacteur pourrait revenir donc à 40 millions € de prime d’assurance par réacteur (produisant 7.000 GWh/an), cela reviendrait à environ 0,5 centimes par kWh d’augmentation du prix de production de l’électricité nucléaire… Soit un renchérissement peu négligeable de 10% du coût de revient !

A ce prix-là, on comprend que les champions de l’industrie nucléaire s’opposent à ce qui est un subventionnement scandaleux et anti concurrentiel du nucléaire par le contribuable, au détriment d’autres formes d’énergies.

Espérons que le Commissaire à l’énergie saura imposer sa proposition !

Photo: Günther Ottinger Commissaire à l’énergie (SIPA)


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux