Mercredi 12 mai 2021

Le nouveau style des écolos

La primaire fait partie de la tradition des Verts. Plutôt opposés à la présidentialisation de leur parti, ils évitent les « candidatures naturelles ». Le cru 2011 détonne pourtant par rapport au style auquel les Verts nous avaient habitués. Signe que EELV serait bien autre chose que « les Verts en plus grand » ?

 

Première fois que le nombre d’électeurs se compte en cinq chiffres, première fois aussi que le vote a lieu par Internet. Cela a permis une participation inhabituelle pour un parti politique – comme pour des élections républicaines : 77 % au premier tour et 70 % au 2nd.

Première fois aussi que les résultats sont aussi tranchés. On était loin du recomptage en arrière salle de chaque bout de papier pour négocier un à un les bulletins nuls ou illisibles. Loin aussi du revirement complet entre les deux tours, comme si pour les électeurs verts de l’époque, l’important était moins d’assurer une équilibre des pouvoirs que de soutenir son propre candidat.

Une primaire donc courue (77 %), tranchée (58 % – 42 %) et rapide (35 jours). Après un débat houleux et prolongé, avec recours à un comité de conciliation, pour décider du calendrier des primaires, la solution a finalement été adoptée dans les dernières minutes du conseil fédéral du 14 mai. Deux écoles s’opposaient : celle de privilégier la rencontre des enjeux du Congrès et de la primaire et celle de donner du temps, notamment le temps fort des Journées d’Été, pour faire mûrir la campagne. C’est une troisième option qui a été choisie : après le Congrès, le lendemain très exactement, et jusqu’au 12 juillet, soit cinq semaines tout compris pour faire campagne, élire en deux tour et mettre en selle un-e candidat-e.

L’origine des candidatures aussi était une première. Les deux favoris n’imaginaient pas deux ans auparavant ne serait-ce qu’adhérer au parti des Verts. Alors que les crus 2001 et 2006 départageaient tant bien que mal des fondateurs du parti, vétérans depuis vingt ans de la politique, en 2011 ce sont des écologistes apartisans. Nicolas Hulot s’est forgé sa notoriété comme journaliste et Eva Joly comme magistrate. Dans cette élection hors tradition, les candidats n’ont pas le premier rôle. En embuscade, et officiellement neutres, les « vrais » présidentiables que sont Cécile Duflot, elle-même candidate à la primaire 2006 et chef du parti, et Daniel Cohn-Bendit, le héros d’Europe Écologie, dont la candidature aurait, de l’aveu de beaucoup, évité une primaire.

Les positionnements des candidats, analysés dans la presse comme ouverture versus conservatisme, élargissement au centre droit versus repli identitaire, modernité versus tradition, ne correspondent pas à la réalité des professions de foi. De son côté, Eva Joly, toute jeune en politique, figure de l’anti-corruption française, est éloignée des turpitudes des tractations entre appareils politiques avec l’allié socialiste, tandis que Nicolas Hulot affirme son ancrage à gauche en lançant sa campagne dans le fief de l’ancien maire communiste Stéphane Gatignon. En matière de jeu politicien, c’est le vétéran Yves Cochet, un des principaux soutiens de Nicolas Hulot, qui tranche clairement le débat, le 10 juillet au micro d’Europe1. A la question « Peut-on être de droite et écologiste ? » Cochet répond : Non. On peut avoir une sensibilité environnementale, se préoccuper pour la qualité de de l’air, mais l’écologie est bien plus. Elle appelle à des convictions sur les libertés individuelles, la démocratie et un choix de société, incompatibles avec un programme de droite.

Désormais, la candidate investie d’EELV commence sa campagne pendant que la primaire socialiste monte en puissance. En tête des sondages pour la primaire socialiste, également un homme et une femme, proches en matière de programme, éloignés dans leur style. Comme pour la petite répétition écologiste, la candidate à une image plus radicale que son adversaire masculin, qui est lui plus facilement adoptable par le centre-droit, selon l’humour corrézien. La primaire écologiste préfigurera-t-elle l’issue de la primaire socialiste ?

Crédit photo MAXPPP


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux