Mardi 15 juin 2021

La République Bananière Française

Le 7 septembre, quelques journalistes incrédules découvrent, au coeur de la manifestation contre la réforme des retraites, le photographe ami de Mme Bétancourt, François-Marie Banier.
Vous soutenez les manifestants? » demande le reporter de la chaîne i>Télé. « Je les illustre », répond l’artiste, joignant le geste à la parole, à l’aide de son appareil photo.

Peut-être est-cela, après tout, la France d’aujourd’hui:la richesse qui se moque ouvertement de la pauvreté, avec le soutien et la bénédiction du pouvoir. Si l’on rapproche quelques faits d’actualité en apparence isolés, cela devient particulièrement marquant.

Un bouclier de luxe

Selon le Parisien, le bilan du bouclier fiscal cuvée 2009 est maintenant connu: 1169 contribuables, tous détenteurs d’un patrimoine supérieur à 16 millions d’euros, ont reçu du trésor public un chèque d’une valeur moyenne de 362 000€. Dit autrement, les deux tiers des sommes reversées au titre du bouclier fiscal, soit 423 millions, ont été reversé à… 6% des bénéficiaires. A mettre en parallèle avec les déclarations du gouvernement, selon lesquelles l’immense majorité du dispositif était conçu pour aider les contribuables modestes…

L’héritier

L’UMP, sous la pression du président de la République, rembourse à la mairie de Paris les deux tiers de l’ardoise générée par les célèbres emplois fictifs du temps de Jacques Chirac. Bien que cette transaction constitue un aveu implicite des turpitudes passées, elle sera la clé de l’abandon des poursuites contre l’ancien maire de la capitale, avec la complicité du nouveau, faute d’accusation. On peut se demander d’ailleurs ce que Bertrand Delanoë allait faire dans cette galère, les quelques deux millions d’euros récupérés étant quantité négligeable comparés au 7 milliards de budget de la ville ? Peut-être, après tout, que les deux maires sont plus proches que l’on ne l’imagine: la gestion « transparente » de Delanöé vient d’être copieusement épinglée par la cour des comptes… quoi qu’il en soit, et quoi qu’il ait pu dire de la « rupture » avec les pratiques de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy a fait son coming out: il est bel et bien le fils spirituel de Jacques Chirac. Il est vrai qu’à force de draguer les voix du Front National, et donc de perdre celles du centre, acheter l’appui des Chiraquiens pour 2012 ne peut pas faire de mal.

L’homme qui valait 675 années de prison

C’est la résurrection de Nanard: un chèque de 210 millions, dont 45 de dommages et intérêts, a été accordé à Bernard Tapie dans le cadre de l’affaire du Crédit Lyonnais. Soit la plus grosse somme jamais accordée en France pour ce motif; à titre de comparaison, un homme injustement emprisonné pendant 15 ans a touché un million d’euros. Les tracas -réels- subis par Tapie équivalent-ils à 675 années de prison ? L’intéressé assume: il ne va pas s’excuser d’avoir gagné de l’argent honnêtement, tout de même ! D’aucuns parlent d’une décision de justice à laquelle l’Etat n’a pris aucune part. Sans entrer ici dans le détail de l’imbroglio juridique, rappelons juste que l’Etat avait gagné contre Bernard Tapie en première instance, et que c’est le Président de la République qui a décidé de confier l’appel à un tribunal d’exception taillé sur mesure. Dormez tranquilles, victimes le l’amiante et du sang contaminé: L’amitié indéfectible entre Bernard Tapie et Nicolas Sarkozy vous a vengés !

Une période pré-révolutionnaire ?

Ajoutez dans le shaker l’affaire Sarkozy-Woerth-Bétancourt, plus une politique de spectacle pseudo-sécuritaire qui nous veut l’opprobre, excusez du peu, de l’Europe, de l’ONU, du Pape, et de la quasi-totalité de la presse étrangère: vous obtenez une France raillée et dégradée. La poisson pourri par la tête, comme disent les Chinois. Et c’est aux citoyens modestes de cette France-là que l’on demande toujours plus d’efforts et de sacrifices. Combien de temps l’accepteront-ils ?


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux