Mardi 15 juin 2021

À chaque présidentielle sa surprise

En 1995, c’est Lionel Jospin, en arrivant premier du premier tour qui avait créé la surprise. En 2002, idem, en étant éliminé du second tour. En 2007, c’est François Bayrou qui a défié les pronostics… en 2012 ?

De toutes les élections présidentielles de la Ve République, c’est celle de 2002 qui détient le record d’abstention, celle aussi qui a permis pour la première fois à un candidat extrême d’atteindre le second tour. Or, les derniers sondages prédisent en 2012 encore 5 points de plus d’abstention qu’en 2002, soit 32 %.

Depuis 2007, toutes les élections républicaines ont connu leur record d’abstention de leur catégorie. L’abstention est désormais devenue majoritaire aux élections locales, régionales et européennes. On pouvait croire que les élections présidentielles seraient épargnées, mais avec un pronostic à 32 %, tout devient possible.

Plusieurs raisons expliquent cet éloignement des urnes. Celle que nous retenons dans le webzine, c’est le rendez-vous raté par les deux principaux candidats à proposer un nouveau projet de société, cohérent, global, fondé sur la démocratie et l’écologie. Au lieu de cela, nous avons un catalogue de mesures décousues pour des redistributions ponctuelles de richesses. Des produits d’appel, mais pas de produits de première nécessité.

Des campagnes, tous candidats confondus, très, trop centrées sur la France, comme si elle était seule au monde. Des campagnes qui ignorent le réarmement massif des BRICs, la lutte pour les ressources naturelles et la réalité géostratégique pour laquelle c’est bien du chef de l’État que l’on attendrait une réponse.


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux