Lundi 10 mai 2021

2012, en route vers la révolution énergétique

En France, l’ objectif de passer à 100% d’énergies renouvelables est encore largement jugé par la classe politique comme une utopie, voire au mieux comme irréalisable avant des décennies. Les rares projets « d’avant-garde » des collectivités territoriales françaises, sont donc par conséquent encore très loin de viser l’autonomie énergétique défendue par Hermann Scheer, issue à 100% des énergies renouvelables. L’exemple du canton de Barnim, au nord de Berlin, détaillé par Rachel Knaebel dans le magazine Basta! vient vigoureusement contredire ce préjugé tacite des élites politiques et technocratiques françaises à l’égard des énergies renouvelables: la révolution énergétique a déjà commencé !
La transition énergétique, on en parle beaucoup, certains la font. Un canton 100% énergies renouvelables : c’est le pari lancé par des élus, des habitants et des entreprises. À Barnim, au nord de Berlin, centrales solaires, parcs éoliens, centrales à bois ou de biogaz se comptent par centaines. La production d’électricité non nucléaire et sans hydrocarbures dépasse déjà les besoins des 180 000 habitants. Tout en créant des emplois locaux et en rapportant de l’argent aux collectivités locales qui ont investi. Ici, la transition énergétique n’est plus une utopie.

Des panneaux solaires posés sur les barres de logements sociaux, le toit de la mairie et les parcmètres. Un peu plus loin, c’est toute la façade d’un parking de trois étages qui est couverte d’une installation photovoltaïque. Au pied du bâtiment, une borne permet de recharger son véhicule électrique. Dans la rue principale, des étudiants discutent devant l’entrée de l’École supérieure de développement durable, ouverte en 1992. À Eberswalde, dans le canton de Barnim, les énergies renouvelables sont partout. Avec ses 90 centrales solaires, du gaz de décharge et de la biomasse (de bois), cette commune de 40 000 habitants, à 60 km de Berlin, produit deux fois plus d’électricité que ses foyers n’en consomment.(…)

Par Rachel Knaebel pour Basta !

Crédit photo: parking de la maison Paul-Wunderlich d’Eberswalde, © BBGK Berliner Botschaft.
Lire la suite sur Basta!, le journal des luttes sociales et environnementales.


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux