Vendredi 23 août 2019

« Je ne mange plus de thon rouge »

Pour maintenir leur chiffre d’affaires, les industriels de la pêche ont réussi à reconduire les mêmes quantités autorisées en 2011 qu’en 2010. Mais quel est le sens de quantités autorisées » lorsqu’il n’y a plus de thon ? A ce rythme


Ajouter un commentaire




*

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux