Vendredi 23 août 2019

newsflash

Rachat du Monde : Orange jette l’éponge

Il y a deux semaines on apprenait que Nicolas Sarkozy soutenait la candidature d’Orange et du groupe Perdriel pour le rachat du Monde. Un soutien très insistant qui mettait en balance 20 millions d’euros d’aide au journal provenant de la Caisse des Dépôts et consignations. Mais Le Monde garde une dernière cartouche d’indépendance, la cartouche statutaire : les salariés ont écarté massivement l’offre du patron de France Télécom.

La neutralité de l’opérateur vis-à-vis de l’information qu’il véhicule est déjà entamée depuis longtemps par une stratégie persévérante d’achat de contenus à forte valeur ajoutée. Las, il n’aura pas cette fois-ci eu gain de cause. L’homme d’affaires Pierre Bergé, le banquier d’affaires Matthieu Pigasse et le président de l’opérateur de télécoms Free, Xavier Niel devraient reprendre Le Monde sans l’enthousiasme du président de la République. Mettra-t-il ses menaces à exécution ?

La Hague: déchets radiocatifs en vrac depuis 20 ans (ASN)

Comme chaque année, l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) présente son rapport annuel: mauvaise nouvelle. L’ASN, crée en 1995 par la volonté du président Jacques Chirac, a mis quinze ans à s’en apercevoir: depuis vingt ans, des milliers de tonnes de déchets radioactifs sont stockés en vracs dans l’ancienne partie de l’usine de retraitement de la Hague. Des déchets dont la durée de vie se compte tout de même en centaine de milliers d’années. L’ASN demande donc à AREVA de s’occuper sans tarder de trouver un conditionnement acceptable pour ces déchets: coût estimé à plusieurs centaines de millions d’euros.

(Source : RFI, AREVA dans l’oeil de l’ASN)

Nucléaire: grève à l’usine de la Hague

Les salariés de l’usine de retraitement de la Hague ont fait une grève de 24heures, peu avant le week-end de Pentecôte, à l’appel de six organisations syndicales. Ils sont particulièrement inquiets du projet d’Areva de sous-traiter la production électrique du site, ce qui pour les organisations syndicales poserait un problème de sécurité.

Une information largement passée sous silence dans la presse française; l’alimentation électrique d’un site de retraitement (tout comme pour une centrale nucléaire) est pourtant un point clé de sa sécurité, comme nous le rappelle malheureusement l’accident nucléaire majeur évité de justesse en Suède en 2006, à la centrale de Forsmark.

Dette : + 400 %. Mais que font-ils de notre argent ?

De 38 milliards en 2007, on aura 152 milliards de dette supplémentaire à la fin de l’année.

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux