Vendredi 23 août 2019

L’oeil du blogueur

Pour en finir avec le sexisme

Avec l’affaire DSK, l’espoir renaît en France et, grâce au retentissement mondial de l’affaire, partout ailleurs. Sera-t-il possible de dénoncer une agression sexuelle sans perdre son emploi en retour ?

Les lois françaises de protection des femmes au travail ont à peine quinze ans. En plus, elles sont très largement sous-utilisés, notamment dans les as où l’homme concerné est un peu trop haut placé.

Cécile Alduy, dans son ouvrage « Pour en finir avec le sexisme » dresse les contours d’une nouvelle société où les agresseurs sexuels ne sont plus protégés et signe un article coup de poing dans le Monde.

En illustration, une scène issue du blog de Monsieur Jo : des jeunes femmes marocaines manifestent AVANT l’affaire DSK… et se font refouler très vite.

L’Internet arabe

Révolutions assistées par ordinateur ?

par huyghes.fr

Sept leçons (provisoires et hypothétiques) des révolutions assistées par Internet

Les révolutions arabes fonctionnent suivant le principe de contagion qui est aussi celui de la Toile. D’un pays l’autre on reprend les revendications, des slogans, des méthodes. On s’encourage, on s’instruit des meilleures façons d’échapper à la police ou de bloquer les institutions. On prend des cours d’activisme en ligne ou par les télévisions satellitaires, on se renseigne sur les crimes ou les faiblesses des dictateurs mais surtout on prend courage de voir les « frères arabes » qui reconquièrent leur dignité par la révolte. Connaissance tactique et exemple moral sont stimulés par l’outil technologique : on se bat aussi par écrans interposés.

… Lire la suite sur le blog huyghe.fr

Fillon blanc comme neige, Hortefeux muté à la circulation ?

Pendant l’hiver, le con gère… ou pas. Selon Brice Hortefeux, la non-pagaille causée par la neige en Ile-de-France serait dûe… aux « routes inclinées ». Selon François Fillon, c’est la faute à Meteo France…

Jeudi, François Fillon, en visite à Moscou, a dédouané ses services. Selon lui, Météo France n’ayant « pas prévu cet épisode neigeux, en tout cas pas son intensité [, ] les services chargés du déneigement ont été pris au dépourvu ». « Les prévisions, c’était trois centimètres, a-t-il encore déclaré, il est tombé je crois 12 cm sur Paris même et 20 cm sur certaines régions de la banlieue ». Cette déclaration vient contrecarrer celle de Brice Hortefeux, désormais affublé du sobriquet de « bison pas futé », pour qui les non-problèmes survenus sont dûs aux « routes inclinées ».

Gouverner, c’est prévoir ou… regarder la neige tomber ?

…Lire la suite sur le webzine « Les mots ont un sens »

Wikileaks : Bienvenue dans le monde d’après

L’organisation Wikileaks rend aujourd’hui publics plus de 250 000 câbles diplomatiques et met Internet en ébullition. Ces révélations incarnent de façon presque caricaturale l’ambivalence de la société de l’Internet qui se profile : d’un côté on s’inquiète des risques d’une telle initiative et de ses conséquences diplomatiques. De l’autre, on se rejouit des vertus de la transparence qu’introduit Wikileaks dans le jeu feutré des relations internationales. Dans les deux cas, on attend avec fébrilité ce qui ressortira de ces documents. Quel qu’en soit leur contenu et les conséquences de leur publication, cet épisode est d’ores et déjà perçu par beaucoup comme un point de basculement vers un monde aussi transparent qu’imprévisible. Pour illustrer ce débat, Écologie Démocrate vous propose aujourd’hui la lecture de deux articles parus sur Owni.fr et Bluetouff.com :

Lire la suite…

Devenez Rédacteur !

L'actualité politique vous intéresse ?
Vous avez un scoop, un combat, un projet, une analyse à partager ?



Il sera publié dans les 24h

Newsletter

L'inscription à la Newsletter mensuelle vous permet de rejoindre le réseau Écologie Démocrate


Les flux


Visage & Projet

Benoît Thévard, le messager de la résilience

Benoît Thévard, le messager de la résilience

L’avenir sera sans pétrole. Non pas à cause de la finitude des ressources, par ailleurs réelle, mais bien avant, à cause de ce que l’on appelle le pic pétrolier, c’est à dire notre incapacité à soutenir une production pétrolière suffisante pour répondre à une demande croissante. Après ce choc, Benoît Thévard apporte un espoir: nos territoires pourraient viser une amélioration de leur résilience, c’est à dire faire évoluer la société vers des structures à la fois plus résistantes et plus adaptables aux changements imminents qui s’annoncent.

Lire la suite…


L'Oeil du blogueur - Édito